Une assemblée générale des médiateur à Lomé

Informez vos amis

L’assemblée générale des médiateurs de la République des pays membres de l’UEMOA s’est ouverte mardi à Lomé.

Pendant deux jours, ces intermédiaires entre l’Etat et la population vont tenter de coordonner leurs actions.

Au Togo, la médiatrice est Awa Nana-Daboya.

Contester un refus de remboursement par la Sécurité sociale, obtenir un délai gracieux auprès des impôts… Le médiateur de la République peut aider efficacement le citoyen dans ses relations avec l’administration.

Le médiateur et ses services sont censés résoudre à l’amiable les litiges opposant les particuliers aux administrations au sens large.

Il peut s’agir d’une administration, d’une collectivité locale ou d’un service public (entreprise publique, organisme social…) et pour des différends qui ont pour origine la lenteur d’exécution, le manque d’information, une erreur, l’absence de réponse ou l’inexécution d’une décision de justice

Avant de s’adresser à lui, il faut obligatoirement avoir effectué une première démarche auprès de l’administration mise en cause, demandant des explications ou contestant la décision. Pour le saisir, il suffit de prendre rendez-vous avec lui, directement ou par téléphone.

Il s’efforce alors d’obtenir les informations et les pièces nécessaires afin de vérifier que l’affaire relève de sa compétence. Si tel est le cas, il procède à un examen du fond du dossier.

Même si le Togo dispose officiellement d’un médiateur, son activité est encore très limitée.


Informez vos amis

Biscone ADZOYI

Linguiste-journaliste et Animateur des Reseaux Sociaux