La ZLEC officiellement lancée au Sommet de Niamey au Niger

Spread the love

C’est l’un des projets phares de l’agenda 2063 de l’Union africaine (UA). La Zone de libre-échange continentale (ZLEC) a été officiellement lancée ce dimanche 07 juillet à Niamey au Niger où se tient le 12è Sommet extraordinaire de l’UA en présence de plus d’une trentaine de chefs d’Etat dont le Président Togolais Faure Gnassingbé.

La ZLEC se présente comme une nouvelle entité qui devra permettre de multiplier les échanges intra-africains et ainsi accélérer le développement du continent. Ce projet permettra selon les informations, de créer un marché commun de 1,2 milliard d’habitants dont le Produit intérieur brut (PIB) cumulé va avoisiner 2.500 milliards de dollars US.

Aux yeux de l’UA, la ZLEC va in fine permettre au continent d’accélérer son développement en multipliant des échanges intra régionaux jusque-là très faibles.

Selon le Président de la Commission de l’Union africaine, c’est un « vieux rêve » qui se réalise. « La Zone de libre-échange continentale africaine que nous lançons aujourd’hui est l’un des projets les plus emblématiques de l’agenda africain », a indiqué Moussa Faki Mahamat.

Pour le président nigérien Mahamadou Issoufou, l’opérationnalisation de ce projet est l’évènement le plus important dans la vie du continent africain, et ce, depuis la création de l’OUA et sa transformation en Union africaine.

Les chefs d’Etat ont également procédé à la validation du choix d’Accra au Ghana comme siège du futur secrétariat permanent de la Zlec. Il a été par ailleurs confirmé que la zone n’entrera pleinement en vigueur que dans un an, soit le 1er juillet 2020.

54 pays ont déjà signé cet accord de cette Zone. Seule l’Érythrée ne l’a pas encore fait. Le Nigeria et le Bénin eux l’ont finalement fait ce dimanche. 27 pays au total ont ratifié ce texte. Les chefs d’Etat vont au cours des travaux discuter d’une stratégie commune en vue de la réalisation de ce programme de développement économique et social du continent.

D’autres sujets notamment les questions sécuritaires, le Marché unique de transport aérien en Afrique (MUTAA) et le passeport unique africain seront également abordés au cours de ce Sommet qui prendra fin ce lundi 08 juillet.

Biscone ADZOYI

Linguiste-journaliste et Animateur des Reseaux Sociaux