Vers une transhumance transfrontalière apaisée dans la sous-région

Informez vos amis

La 6ème édition de la concertation de haut niveau sur la transhumance transfrontalière qui réunit 5 pays côtiers de la sous-région dont le Togo et 3 Etats sahéliens prend officiellement fin ce vendredi dans la capitale ghanéenne.

Cette réunion se situe dans le cadre de l’institutionnalisation des concertations entre les divers gouvernements, afin de promouvoir une transhumance transfrontalière apaisée dans la sous-région. Ainsi, depuis lundi, les participants, au nombre duquel le ministre de l’agriculture Noel Bataka, ont fait le bilan de la dernière campagne et échangé sur les difficultés que rencontrent les pays dans l’activation des plans de contingence en cas de crise.

L’Afrique de l’Ouest et le Sahel où l’élevage est encore fortement présent, est le théâtre de déplacements saisonniers de troupeaux. Malheureusement depuis quelques années, ces déplacements riment le plus souvent avec conflits entre agriculteurs et éleveurs, causant de considérables dégâts et des pertes en vies humaines.

L’an dernier, à la faveur du sommet de la Cedeao à Lomé, les dirigeants ouest-africains s’étaient penchés sur la question.

Des recommandations seront formulées à l’issue des travaux d’Accra afin de prévenir les conflits pour la campagne à venir.

 


Informez vos amis

Biscone ADZOYI

Linguiste-journaliste et Animateur des Reseaux Sociaux