Discours des activistes à Youth Movement Climate Change2019: Cas de Ulrich un jeune activiste togolais

Informez vos amis

Le Ghana a accueilli les représentants des collectivités locales et régionales africaines et des acteurs non étatiques, à l’occasion du 2ème Sommet africain sur les chances climatiques depuis le 19 octobre dans le but de souscrire  à l’alerte du Secrétaire général des Nations Unies sur l’urgence climatique.

Une rencontre qui appelle toutes les parties prenantes à agir d’urgence afin d’éviter d’aggraver la situation du réchauffement climatique et de relever les défis posés par le changement climatique.

Les priorités africaines en matière de mesures climatiques portent principalement sur l’adaptation au changement climatique et l’accès à l’énergie et surtout comment faire pour trouver des solutions proposées pour atténuer ces priorités. Un problématique que bon nombre de jeunes africains se sont engagé. aux rang de ces jeunes, le Togolais Ulrich qui depuis un certain temps milite du côté de son pays pour éradiquer le mal. Voici son discours prononcé lors de cette rencontre des acteurs au Ghana.

La cause principale est la coupage des arbres ..Pourquoi l’on coupe les arbres pour faire du charbon de bois,etc sans essayer de planter d’autres .Celle-ci a cause du déboisement et la déforestation. Entre autre la plante joue un rôle important dans la nature ,elle attire la pluie ,elle favorise un bon Climat c’est-à-dire un climat favorable pour tout…

Après avoir fait le charbon de bois qui serait commercialisé permet le développement de l’économie individuelle et même celle du gouvernement…..

Mais vue la situation de la nature, le gouvernement décide de faire l’éloge de pratique du gaz et des énergies renouvelables c’est bien et bon selon nous la question demeure toujours à savoir : si les hommes et dames ne vendent plus les charbons de bois où trouveront-ils de l’argent pour subvenir à leur besoins ?

L’Etat en faisant la promotion de l’utilisation des énergies renouvelables rend la vie des citoyens difficiles car:
Les énergies renouvelables sont chers plus que les charbons de bois et ne sont pas durable etc…..
Si l’on veut réellement lutter contre ce fléau le gouvernement doit d’abord changer la mentalité de ces citoyens et les montrer les effets néfastes de l’abattage des arbres, tout en mettant en place les moyens nécessaires pour assurer les conditions économiques des bons vendeurs du charbon de bois

La dégradation de la nature.

La cause est la pollution de la nature et l’environnement, l’utilisation des sachets plastiques noirs par la population, et de certains appareils électroniques, les véhicules et camions qui dégagent les fumés et surtout les usines qui dégagent sans cesse les fumées jours et nuits

Tous ces fumées s’éparpillent dans la nature et ne profitent pas à l’humanité, parce-qu’elle permet a la dégradation de l’environnement.
L’air que l’homme respire chaque jour devient polluer d’où le taux de mortalité augmentent chaque année.
Mais l’on peut lutter contre cela pratiquant une nouvelle politique qui consiste a banir l’utilisation de tout cela.
La consommation de celle-ci augmente l’économie de l’etat mais est il possible que l’etat rompent ces liens ? Non car elle fera chuter l’économie personnel et plus tard celle du gouvernement
Par contre cela est nécessaire pour l’humanité
Changeons nos mentalités et avançons.
Pour conclure je le résume en peux de mots plantons les arbres au moins chaque mois par individus et pratiquons les énergies renouvelables……..

Deuxième discours au nom de la jeunesse africaine du continent mondial
Je suis au courant de la situation mondiale ainsi que local ,en ce qui concerne le changement climatique.
Je prends de l’action ,mais il y a encore tant à faire et a apprendre en levant notre voix et en frappant je suis sûr qu’il y aura de plus en plus de gens au courant de ce gros problème, et finalement nous allons tous comprendre que nos mauvaises habitudes qui affectent notre planète depuis des décennies. d’ici la nous devons à élever nos voix .
Nous faisons tous partie du problème mais nous ne sommes pas tous dans la solution pour cela nos leaders mondiaux doivent comprendre la réalité qui nous frappent …..

Je suis impliqué dans l’activisme parce-que je n’ai pas vraiment le choix.
Nous sommes entrain de souffrir des conséquences du changement climatique et il ne fera que s’aggraver au cours de notre vie .
Nous avons l’obligation de réparer les dégâts que nous avons fait à la planète qui nous donne la vie. ….

Je veux un environnement vivable pour moi même, pour nos pays ,villes ,quartiers, nos sociétés ,et les écosystèmes et ceux du monde


Informez vos amis

Biscone ADZOYI

Linguiste-journaliste et Animateur des Reseaux Sociaux