Agriculture : Les richesses agricoles face au capital humain

Informez vos amis

Le Togo, essentiellement riche en terres agricoles, a un atout économique qui pourra se baser sur l’agriculture. En face, le capital humain et la population agricole sont les catalyseurs. Les statistiques de la Banque mondiale et du ministère togolais de l’Agriculture le prouvent à suffisance.

Selon la Banque mondiale, les terres agricoles représentent plus de 70% de la superficie du Togo, tandis que le secteur représentait 23% du PIB en 2018. L’incidence de la pauvreté est supérieure à 90% dans les trois préfectures du Togo, qui sont toutes situées dans des zones rurales, d’après la Banque mondiale.

Cela se compare à 15% de pauvreté dans ses trois principales préfectures, situées dans sa région sud des Maritimes. « Le secteur agricole représente le plus grand potentiel en termes d’opportunités commerciales et de création rapide d’emplois et de richesses, en particulier pour les jeunes et les femmes», explique le ministre de l’Agriculture du Togo, Noël Koutera Bataka.

Les cultures de rente telles que le café, le cacao et le coton représentent environ 20% des recettes d’exportation du pays, et la croissance de la production du secteur agricole est passée de 3,95% en 2010 à 7,7% en 2017, selon le ministère de l’Agriculture.


Informez vos amis

Biscone ADZOYI

Linguiste-journaliste et Animateur des Reseaux Sociaux