La fraternité Ogboni couronne ses hauts dignitaires femmes

Informez vos amis

Les premiers responsables mondiaux de la fraternité Ogboni ont procédé ce dimanche 10 avril 2022, au couronnement de 11 hauts dignitaires appelé Abiè, Adoumila, ce qui concerne les femmes et le chef des Olory – Olouwo, après celui des hauts dignitaires Olory Olouwo, demi-dieu.

En effet, cette cérémonie de couronnement de la première promotion des hauts dignitaires notamment les Abiès, les Adoumila, et du chef des olory- Olouwo de la vrai religion de yabeni s’est déroulée en présence du président de fraternité Ogboni du Ghana, Nana Aarè Agbemegnan Bosraka, sous le regard bienveillant du président mondiale d’aborigène Naibi AFEEZ Baba venus du Nigeria avec ses Akpena.

Après la cérémonie de couronnement des hauts dignitaires, le président mondial et son représentant de la branche togolaise Kabiessi Roméo mokonzy ont tenu à faire une mise au point sur notamment la crise que traverse la fraternité aborigène au Togo.

Huit points essentiels ont meublé les échanges avec les professionnels de la presse dont la question de comment Roméo Mokonzi est devenu le premier vrai kabiessi du Togo. Selon le président mondial de la fraternité Agboni Naabi AFEEZi baba, Keglo Paulin dans un premier temps était un malade qui était venu chez nous au Bénin pour être soigné. Et c’est après le traitement que nous avions initié au 1er, 2ème et 3 ème tour chez Olumbe au Bénin.

Après cela, bien qu’il n’eût pas le titre qu’il prétend aujourd’hui avoir, nous lui avions couronné pour conduire provisoirement la congrégation au Togo. Installé, il a commencé par travailler sous notre responsabilité. Mais arrivé à un moment donné, Paulin keglo commençait par mener des comportements qui ne répondait plus aux règles de la fraternité. C’est ainsi que nous avons quitté son temple en codant la déesse mère que nous lui avons donnée pour sauver les gens. Pour ce qui concerne Roméo Mokonzy, il évoque qu’après qu’il ait connu des problèmes de blocage, celui-ci a décidé comme un bon enfant de connaître la source de sa religion, avec pour espoir de corriger ce qui bloquait ses affaires. Et c’est dans cette optique que nous l’avons reçu dans le temple de la toute première religion traditionnelle venue de l’Egypte au Nigeria.

En effet, c’est au cours de la consultation que les oracles ont décidée que Roméo mokonzy conduit la branche togolaise d’Ogboni. Alors il a fait savoir que contrairement à ce qui raconte, Mokonzy n’a jamais détrôner qui que ce soit mais a été choisi par la déesse mère yabeni.

Les défis et les perspectifs d’Ogboni au Togo

En ce qui concerne les défis et perspectives d’ogboni au Togo, Romeo Mokonzy envisage dans un premier temps, après son installation sur le trône, œuvré au côté du gouvernement togolais dirigé par un homme que  » j’apprécie énormément à faire réduire le chômage. Ensuite, nous souhaiterions recorriger les cérémonies de tous ceux qui par le passé ont suivi mon appel et par la suite ont connu des blocages ».

Il compte à travers les différents dignitaires installés, être présent dans chaque région des Aarés pour avoir un grand nombre d’unités dans le pays. En le faisant ainsi, il veut participer à la réduction de la précarité au Togo parce que selon lui dans « OGboni, l’objectif est de ne pas mourir pauvre ».

« L’objectif de la fraternité Ogboni, c’est l’évolution et la protection. Nous avons le devoir de faire évoluer les fidèles spirituellement et matériellement. Notre projet, c’est que dans mon palais par exemple les hauts dignitaires, il y aura un niveau de richesse qui va arriver et nous allons devoir aider les orphelins du pays, nous avons le devoir d’aider les démunis. Ogboni, c’est une fraternité donc nous avons le devoir de les aider, d’aider le gouvernement à atteindre leur projet qui concourt au bien du pays. Notre prière pour ce pays, c’est la paix, l’évolution et le changement. Nous voulons soutenir le gouvernement, le président Faure Gnassingbé à pouvoir atteindre ses projets » a fait savoir, AAre Kabiessi Roméo Monkonzy, le chef suprême d’ogboni au Togo.

Pour faire partir des fidèles d’ogboni, il suffit seulement d’être un humain, un homme, une femme, riche ou pauvre. L’adhésion est conditionnée à une discussion avec le chef suprême et remplir les modalités d’adhésion.


Informez vos amis

Biscone ADZOYI

Linguiste-journaliste et Animateur des Reseaux Sociaux