17 April 2024

Acte-Afrique : CCJ Agoè-nyivé 6 dit non aux violences électorales

La deuxième conférence de l’année 2024 de la Coordination Communale de Jeunes d’Agoe-nyivé 6, dans le cadre du projet ACTE-AFRIQUE, s’est tenue ce vendredi 15 Mars 2024 sur le thème :” comportement et attitude des jeunes pour des périodes électorales apaisées”.

C’était en présence du secrétaire général de la commune Agoè-nyivé 6, monsieur PISSAI Kodèma, qui a personnellement présidé les travaux.

L’objectif de cette rencontre est contribuer à l’instauration d’un environnement de paix, sans troubles ou violences dans la commune d’Agoè-Nyivé 6 lors des élections législatives et régionales.
De façon spécifiques, il Sensibiliser 50 apprentis (es) d’Adétikopé sur les types de manifestation en période électorale. Échanger avec les participants sur les comportements civiques et de cohésion sociale à adopter avant, pendant et après les élections.

“C’est vraiment une action à saluer, c’est une conférence, la deuxième du genre organisée par la coordination communale des jeunes pour sensibiliser la population d’Adetikopé sur des comportements à adopter avant, pendant, et après les élections législatives couplées des régionales. Donc l’objectif de cette rencontre, c’est d’avoir des élections apaisées, des élections sans violences, des élections qui vont se dérouler dans la paix dans notre commune. Nous voulons que notre commune soit une Commune de référence en matière de paix et de non-violence “, a indiqué PISSAI Kodèma, SG de la commune Agoè-nyivé 6.

Pour Gildas komlan, cette rencontre tire son origine du passé

“Nous sommes partis du constat selon lequel, dans les années passées,il y’a eu pendant les périodes électorales, des comportements qui ont créés des confusions dans les têtes des uns et des autres . Cela nous a permis de d’organiser une conférence pour pouvoir éviter que ces genres de comportements ne se reproduisent plus dans jours à venir où il y aura des élections “, a laissé entendre Gildas komlan, membre de la coordination communale des jeunes -nyivé 6 .

La présente conférence est rendue possible grâce au soutien financier de l’ONG Action Education dans le cadre du projet ACTE-Afrique co-financé par l’Agence Française de Développement (AFD).