17 April 2024

Le ministère en charge des transports échange avec les professionnels des médias sur le règlement 14 de l’Uemoa

Le ministère des transports, routiers, aériens, et ferroviaires a organisé le mardi 26 mars 2024, à Lomé, une journée d’échange avec les acteurs des médias sur les réformes dans le secteur des transports et mise en œuvre du règlement 14 de l’UEMOA sur le thème “Enjeux, défis et perspectives”.

Elle a pour but d’améliorer le cadre relationnel des professionnels des médias et le ministère en charge des transports. Le ton des activités à été donné par Affoh Atcha- Dedji, ministre des transports routiers , aériens et ferroviaires. C’ était en présence de ses collègues notamment de la sécurité, des travaux publics, de l’économie maritime.

Une soixantaine de journalistes ont été sensibilisés aux cours d’un atelier portant sur l’application du règlement N° 14 / 2005/ CM/ UEMOA, relatif au contrôle du gabarit,du poids et de la charge à l’ essieu dans les états membres de l’UEMOA , du Ghana, et de la Guinée qu’il faut le dire reste une préoccupation majeure du gouvernement togolais.

En effet, selon les organisateurs, les travaux de cette rencontre permettrons d’améliorer et de consolider le cadre relationnel du ministère avec les médias et les organisateurs de la société civile oeuvrant dans le domaine de la sécurité routière. Dans son mot de circonstance, le ministre en charge des transports a témoigné toute sa gratitude et reconnaissance au journaliste et acteurs de la société civile.


” Je voudrais profiter de cette tribune pour témoigner à chacun et à tous , toute ma reconnaissance pour votre dévouement, votre engagement et votre participation active au côté des institutions étatiques et privées dans le sens de l’amélioration du climat socio- économique dans notre pays” a t-il déclaré.

Avant de faire un diagnostic sans complaisance du sous – secteur du transport qui limite les efforts du gouvernement. Selon lui par exemple, “une étude en 2017 à révélé plusieurs carences, notamment l’inadaptation du cadre légal et réglementaire, la non professionnalisation des opérateurs de transport routier, l’atomisation de l’offre de transport, la vétusté du parc automobile etc.


Pour venir à bout de ces défis, il était plus que nécessaire de mettre un accent particulier sur les réformes avec pour objectif majeur de professionnaliser le sous secteur des transports routiers et de consolider la mise en œuvre du règlement 14 de l’UEMOA” a t-il ajouté