17 April 2024

Révision constitutionnelle au Togo : le PPI exprime son désaccord et invite l’opposition à de nouvelles stratégies

La révision constitutionnelle envisagée par l’assemblée nationale au Togo, semble être une pilule très amer à avaler par certains partis politiques de l’opposition togolaise.

Dans un communiqué en date du 20 mars 2024, le parti du peuple pour l’intégrité ( PPI) exprime son désaccord et condamne avec la dernière rigueur « ces manœuvres inopportunes » de changement conditionnel et invite avec humilité et sagesse l’opposition en particulier à éviter de se livrer à « des actions émotionnelles , mais de s’atteler plutôt à la recherche des stratégies pour surmonter les obstacles sur la voie de l’alternance».

Selon les responsables du parti, la problématique de l’alternance au Togo ne se pose pas en terme de quel jeu politique le pouvoir de Lomé 2 présente, mais de quel stratégie l’opposition va adopter pour obtenir l’alternance.

“L’alternance véritable n’est pas seulement le départ d’un individu mais le départ de tout un système qui plombe le développement de notre pays laissant derrière la majorité des Togolais dans la misère” lit-on dans le communiqué.

Le parti dit être plus que jamais engagé et déterminé a obtenir l’alternance politique et celle des conditions des compatriotes pour une vie meilleure et équitable pour touz les togolais.